Garonne Fertile : Retour du fret fluvial en Nouvelle Aquitaine
péniche à quai le tourmente

Garonne Fertile : Retour du fret fluvial en Nouvelle Aquitaine

Alors que le fret fluvial à grande échelle a été renoncé depuis longtemps, dans le contexte actuel de changement climatique et de nécessité de transformation des systèmes alimentaires et leur transport, un collectif imagine un retour aux voies fluviales comme une alternative plus douce à la route.

Du 3 au 8 mai 2021, une péniche chargée de produits agro-alimentaires s’essaie à un premier voyage test entre le Lot-et-Garonne et la métropole de Bordeaux.

Mis à la l’arrêt il y a trente ans, le transport fluvial entre le canal des Deux Mers et la Garonne s’attire de nouveaux regards, portés par ses atouts économiques: volume de transport important à coût réduit pour un seul navire, fiabilité grâce à un réseau de qualité, sécurité accentuée (vol, dégradation et accident peu courants sur voie d’eau). Mais aussi et surtout ses bénéfices environnementaux positifs que sont ses faibles émissions en CO2, nuisances sonores réduites, économies d’énergie (trois à quatre fois moins qu’un camion) et la diminution du trafic routier envisageable.

Le projet Garonne Fertile est piloté par la coopérative MBSO, la démarche EIT (Écologie Industrielle et Territoriale) du syndicat ValOrizon et de la Communauté de Communes du Confluent et des Coteaux de Prayssas, les restaurateurs et urbanistes bordelais de la maison Casa Gaïa aux Chartrons, Agrobio 47 (producteurs, vignerons), l’industriel Hydrogène Vallée, la SAS l’équipage et l’association Vivre le Canal.

Un marché des producteurs clôture l’opération, au contact d’agriculteurs et artisans engagés.

Share your thoughts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.